Dolomites (boucle autour de Cortina) - Mars 2019

Ski trip effectué avec Bruno et Julien, entre le 14 et 18 mars.
La météo a été assez bonne, avec des chutes de neige le 1er et dernier jour.
Plutôt pas mal de neige cette année, et du bon ski globalement.

Compte rendu

14 mars 2019, Arrivée et refuge Lagazuoi

Départ vers 6h30 du mat avec la voiture de Julien. La route est longue, avec des camions ininterrompus sur l'autoroute entre Turin et Bolzano
On passe par Val Gardena et on arrête la voiture au Passo Falzarego à 2100m. Il fait quelques flocons à l'arrivée et ça caille -4°C. On se dépêche car on est un peu à la bourre.
On remonte les pistes versant S jusqu'au refuge Lagazuoi à 2750m, situé en haut d'une télécabine.
Arrivée avant le repas. Grand confort, la bière est pas trop chère, le repas gargantuesque et est d'excellente qualité.

15 mars 2019, traversée sur le refuge Fanes

Je me rends compte que j'ai oublié au parking une batterie de rechange pour l'appareil photo et les semelles des chaussons. Je me lève avant 6h, et je fais la navette descente/montée pour les récupérer. Le temps est moyen avec 10-15cm de neige tombés dans la nuit. Retour pour le petit déjeuner au refuge. On poireaute en attendant une éclaircie et on démarre à 10h. Vue superbe sur les Tofana.
On descend jusqu'à 2000m sous les faces. Au repeautage, une pierre de la taille d'un demi ballon de foot tombe entre Bruno et moi. Nous remontons une brèche (Forcella del Lago) donnant accès au versant de Fanes. Derrière, la descente est douce et en traversée. Le vent est modéré à fort et la neige vole. Il y a pas mal de longueurs, je casse une cordelette de la chaussure que j'avais vue fatiguée la veille, je la changerai ce soir. Vers 2200m loin des sommets, je purge une accumulation de neige, ça ne donne pas envie d'aller plus haut. On remet les peaux vers 2000m et traversons à plat montée/descente jusqu'au refuge Grand Fanes non gardé, puis un petit col (Passo del Limo) au-dessus de Fanes. On n'ira pas faire d'extra, la faute au vent toujours soutenu.

Le refuge est toujours très confort, on demande pour réserver une nuit de plus samedi soir mais c'est complet. On cherche dans les refuges du coin (Lavarella, Pederü, Sennes), mais ceux-ci sont complets aussi !
Super repas, jolies serveuses, on passe en revue les pires refuges qu'on connait: pour moi, c'est
- le refuge Jean Collet en Belledonne (il y a quelques années, étant blessé sans possibilité d'hélico à cause du brouillard, le gardien m'a refusé une nuit car je n'avais pas d'argent),
- le refuge Längflue à SaasFee (un plateau repas moins bien que sur Bengladesh Airlines, au prix suisse)
- le refuge du Carrelet dans les Ecrins avec un gardien ours et des repas très allégés (le gardien a changé depuis). Arrive en top 1 de Julien.
- l'ancien refuge du Gouter au Mont Blanc (des gardiens aimables comme des portes de prison)

16 mars 2019, traversée sur le refuge Ospitale

Bonne nuit malgré un fort vent la nuit qui a fait taper une tôle sur le toit. Toujours pas de place le matin, on change de secteur, et descendons vers le refuge Pederü. On met les peaux vers 1800m et montons à un col (Forcella Ciamin). Celui-ci a été tracé la veille et finalement pas de problèmes nivo, tant mieux. Au col super vue sur les Tre Cime au fond et le Cristallo. On ne fait pas d'extra et bullons un peu au soleil.
Bonne descente jusqu'à 1800m, puis un peu ski combat dans la forêt avec des arbres cassés par une tempête. On arrive à skis vers 1500m où on mange au bord d'un ruisseau. Descente jusqu'à la route, il nous reste 2-3km sur la route et plutôt que d'attendre le bus, on marche sur la route.

Le refuge est en fait un hôtel et coutera 100 balles par personne, mais on n'a pas de solution de rechange. Bruno couine un peu mais pas d'alternative, on y va. Super douche, repas amélioré avec des super antipasti (viandes séchées/fromages/légumes macérés dans l'huile)

17 mars 2019, traversée W-S du Cristallo sur le refuge Son Forca

Super nuit. On démarre tard car le petit déj ne commence qu'à 8h. Mais on démarre de l'hôtel. Des italiens nous avaient dit, la veille, que l'itinéraire se faisait plus à la descente. ça démarre fort avec un sentier super raide à 1600m avec des arbres en travers, pas mal à pied. Ensuite, on arrive à 1700m, où l'itinéraire passe dans un couloir de 300m. Il n'est pas si raide que vu de la sortie de la forêt, et ça monte bien avec juste 2 passages à pied. Ensuite, montée raide jusqu'à un col 2380m revenant sur la voie classique depuis Cimabanche.
Petite pause, et on monte à la Cresta Bianca. Problème, on ne sait pas trop où passe le(s) couloir(s) descendant sur les pistes de Cortina. Finalement, le couloir de Cresta Bianca est facile. Le brouillard arrive mais la pente est molle en SE et le couloir moins raide que prévu.
Puis descente excellente sur les pistes fermées (la remontée doit être démontée) jusqu'au refuge Son Forca en haut des remontées.
Une super journée.

18 mars 2019, Retour Cortina puis France

Comme prévu, il neige mais il est tombé 30cm au lieu de 10-20. Descente par les pistes jusqu'à 1600m où on remet les peaux en traversée pour arriver en haut d'autres remontées. Descente excellente en face S sur les pistes fermées jusqu'à Cortina 1200m.
Là, Julien fait du stop pour retrouver la voiture à 20km, puis retour France dans la foulée.



Topos

Sur Skitour (choisir Dolomites de Fanes)
ou sur CampToCamp,
Les cartes papier sont plus précises que les cartes internet Open Topo, elles valent le coup

Logistique

750km en voiture depuis Grenoble
Hébergement: multiples refuges gardés, confort +++

Météo

Sur météo blue
Ou sur Mountain Forecast
Plein de webcams sur Dolomiti Super Ski

Nivologie

Sur avalanches.org (cliquer sur la carte pour avoir les liens)